Comment faire son paillage soi-même ?

Le sol d’un jardin ne doit jamais se trouver à nu, qu’il soit travaillé en bio ou en permaculture pure. Le paillage, appelé aussi mulch, est donc une très bonne solution pour cela, il présente plein de bienfaits. Il est possible de l’acheter directement en magasin spécialisé, mais celui-ci peut vous coûter cher, car vous devez l’étaler en couche épaisse pour qu’il soit bien efficace. Par ailleurs, vous avez la possibilité de le faire vous-même en recyclant des déchets du jardin de votre maison. Découvrez toutes nos astuces pour faire un bon paillage gratuit.

Faire un paillage avec les tontes de gazon

Pour avoir une terre de qualité et un jardin fleuri, avec plein de plantes vertes, le paillage est une procédure indispensable. Lorsque vous tondez votre pelouse les premiers jours du printemps, ne jetez pas ces tontes et conservez-les afin de créer un vrai paillis végétal. Toutefois, dans le cas où votre pelouse monterait en graine, il est déconseillé d’utiliser ces tontes puisque ces graines pourront germer. Avant de les mettre en place, il est recommandé de laisser sécher les tontes dans un potager ou aux pieds des massifs sur une épaisseur de 5 à 10 cm.

En utilisant les tontes de votre gazon, la paille va enrichir votre sol en azote. Vous pouvez l’utiliser également dans les massifs pour limiter l’arrosage, au potager tout l’été, ou au pied des haies pour que les mauvaises herbes ne poussent pas. Sachez que si vous ne laissez pas les tontes sécher correctement, vous allez voir une couche odorante et dure se former.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment bien entretenir son jardin ?

Fabriquer un paillage avec des fougères

Vous pouvez faire une belle paille avec les feuilles de fougère puisqu’elles sont riches en potasse et sont surtout gratuites. Ces dernières sont présentes dans les bois ou dans le jardin de votre maison. Pour faire le paillis de fougère, vous devez choisir des fougères sans les petites boules marron que l’on trouve sous les feuilles. Si vous semez des fougères avec ces boules, vous pourrez en faire pousser dans votre jardin sans le vouloir.

Ensuite, vous devez couper les frondes de fougères avec un sécateur et couper les feuilles trop grandes grossièrement. À la fin, vous n’aurez qu’à étaler une couche de fougères de minimum 10 cm d’épaisseur au pied des plantes.

La décomposition de fougère favorise l’acidité du sol, il faut donc utiliser le paillis de fougère en premier pour pailler des plantes de terre de bruyère comme l’hortensia, l’azalée, le camélia, le piéris, etc. Le paillis de fougère est également bon à utiliser en hiver pour protéger vos végétaux du froid. Il régule très bien la température du sol.

Paillage aux copeaux de bois et au BRF

Si vous voulez faire de la paille pour votre jardin naturellement et gratuitement, sachez qu’il existe des déchets à votre disposition pour faire un très bon paillage. Les copeaux de bois peuvent vous aider à recouvrir votre sol et à le protéger avec une couche bien épaisse de bois broyé. Il est conseillé de prendre les copeaux de bois des feuillus.

Sinon, vous pouvez utiliser le BRF (Bois Raméal Fragmenté) qui est créé à partir de déchets secs de la taille des arbres et arbustes, de tiges de plantes ou de haies. Vous pouvez donc ramasser tous les déchets de taille bien séchés et les mettre dans un broyeur à végétaux afin de créer un bon mulch. Ensuite, vous pouvez en mettre une couche de 3 à 5 cm d’épaisseur pour :

  • Les arbres ;
  • Les arbustes ;
  • Les massifs ;
  • Les haies ;
  • Les petits fruits.
Article qui pourrait vous intéresser :  Comment bien désherber son jardin ?

Toutefois, le BRF est déconseillé au potager pour les jeunes semis ou plantations.

Faire un paillage avec les petits déchets du jardin

Le paillage naturel est une excellente idée pour protéger votre jardin en le nourrissant en même temps. Ainsi, vous pouvez adopter une permaculture et recycler tous vos déchets pour créer un vrai mulch. Il est alors conseillé de recueillir tous vos déchets au fur et à mesure durant l’année et de les garder dans un panier. Ces déchets peuvent être :

  • Les fleurs fanées ;
  • Des tiges sèches ;
  • Élimination de feuilles sèches de vivaces.

Si vous êtes en automne, vous pouvez y ajouter également les feuilles mortes. Ensuite, lorsque vous arrivez à en récolter suffisamment, placez le mélange sur une bâche, puis passez la tondeuse afin de broyer les déchets. À la fin, vous pouvez étaler le paillis au pied de vos rosiers, plates-bandes, arbustes, ou même dans votre potager.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser le compost qui est fabriqué à partir de déchets organiques puis transformé en présence d’oxygène et d’eau par le biais de micro-organismes. Le compost est donc très bon pour en faire du paillis et vous pouvez utiliser du compost de 3 mois qui n’est pas encore mûr et l’étaler sur une épaisseur de 5 à 10 cm au pied des végétaux.

Paillage avec du carton ou des tapis

Outre les matières végétales, vous pouvez aussi recycler de vieux tapis ou des cartons pour créer un paillage. Ce type de paillis limite ainsi les arrosages et lutte aussi contre le développement des mauvaises herbes. Le carton doit être de préférence sans encre et recouvert de tontes de pelouse pour qu’il puisse se dégrader plus rapidement. Concernant les tapis, ils doivent être de matière naturelle. Lorsque vous souhaitez faire de nouvelles plantations ou semis, les tapis vont étouffer les mauvaises herbes avec leur effet opaque.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment protéger votre pelouse en hiver 

Par ailleurs, vous pouvez chercher des idées sur Internet en vous référant aux photos au format JPG. Le paillage est alors très important pour le bien de votre terre. Choisissez toujours votre mulch avec une matière naturelle et un déchet organique comme les branches, les feuilles, les fleurs, etc.